Harita Tohme, citoyenne lettone de premier plan, est la co-fondatrice et la présidente actuelle de Peace Ambassadors for Iraq (PAFI). Elle consacre sa vie à la mise en œuvre du changement dans le monde et au rassemblement des individus grâce à un dialogue honnête et des transactions significatives. Le récit de sa vie est une histoire singulière en Lettonie.

Fille du célèbre compositeur letton Aleksandrs Kublinskis, Harita a grandi dans le monde de l’art depuis son plus jeune âge. Depuis l’âge de six ans, elle a fait preuve de beaucoup de talent et de capacité de performance, au cours de sa progression dans le monde du patinage artistique letton. À l’âge de seize ans, elle a atteint les sommets de son sport en Lettonie en étant sélectionnée dans l’équipe nationale de patinage artistique. Après cela, cependant, en raison des réalités difficiles de la vie en Union soviétique, Harita a commencé à poursuivre des études dans l’espoir d’assurer un meilleur avenir à sa famille et à elle-même.

Après avoir obtenu son diplôme de l’université nationale lettone en 1988, en philologie et enseignement de l’anglais, Harita a engagé des travaux visant à favoriser l’investissement et l’emploi en Lettonie pour les relations commerciales dans la société d’exportation d’aluminium Mono-AM. Après avoir travaillé pour Mono-AM pendant deux ans, Harita est passée au Riga Business Center, où elle a collaboré avec des hommes d’affaire et des entrepreneurs occidentaux qui cherchaient des opportunités d’investissement en Lettonie. Au Riga Business Center, Harita proposait une gamme importante de services aux entreprises qui, à l’époque, faisaient défaut en Lettonie.

Le mandat de Harita au sein du Riga Business Center a coïncidé avec un moment historique pour la Lettonie. Tandis que les réformes politiques et sociales avaient lieu en Union soviétique à la fin des années 1980, le Parlement letton a déclaré l’indépendance du pays le 4 mai 1990. Moscou n’a cependant pas reconnu cette déclaration d’indépendance et a maintenu l’occupation de la Lettonie jusqu’en 1991. En août 1991, les télécommunications avaient été coupées dans la ville, mais le Riga Business Center disposait de l’un des seuls appareils de télex en fonctionnement qui était en mesure de transmettre des messages en dehors de la Lettonie. Harita a commencé à collaborer avec des journalistes et d’autres protagonistes en envoyant des messages qui décrivaient ce qui se passait à Riga à plusieurs organismes de presse.

Harita a pu envoyer par télex l’annonce de l’indépendance de facto de la République de Lettonie aux Nations Unies, sur demande du ministère letton des Affaires étrangères, le 21 août 1991.

Poursuivant son implication dans les affaires et l’entrepreneuriat, Harita s’est ensuite occupée de l’exploitation de plusieurs de ses propres entreprises pendant une dizaine d’années, employant de nombreux Lettons.

En 2000, elle a rencontré son époux actuel, Johnny Tohme, un homme d’affaires libanais avec lequel elle a exploité un restaurant libanais apprécié, situé sur la côte lettone de Jurmala. Par l’intermédiaire de son mari, elle adécouvert et apprécié la culture du Moyen- Orient, et elle a développé des affinités avec la région. De 2009 à 2010, la famille est partie vivre à Beyrouth, au Liban.

L’idée du PAFI est née à Beyrouth, lorsque Johnny et Harita sont entrés en contact avec Sheikh Jamal al-Dhari qui cherchait un moyen d’attirer l’attention sur la détresse des Irakiens pendant la guerre en Irak et ses suites.

En raison de la présidence prochaine de l’Union européenne assurée par la Lettonie, Harita a fondé PAFI avec Sheikh Jamal al- Dhari en 2014.

Comme la Lettonie ne porte pas les stigmates des erreurs du passé au Moyen-Orient, Harita pense que c’est le lieu le mieux adapté pour lancer le message de Jamal et accueillir l’organisation PAFI.

Harita consacre son temps à la réalisation du rôle positif que la Lettonie peut avoir dans le monde, et à ce que le monde peut apporter à la Lettonie. Ceci comprend notamment la mission de PAFI visant à apporter la paix en Irak, ainsi que les travaux visant à accroître les opportunités d’investissement et d’emploi en Lettonie.